Home » Agenda des manifestations » Semaine des Maths 2014

 
 

Semaine des Maths 2014

 

Cette année, la semaine des mathématiques a pour thème « Mathématiques au carrefour des cultures » et elle aura lieu du 17 au 22 mars. Cette semaine valorise les actions éducatives menées dans le champ des mathématiques aux niveaux académique et national. Elle a pour objectif de montrer à tous les élèves de la maternelle à l’université, à leurs parents et au grand public, une image actuelle, vivante et attractive des mathématiques, insister sur l’importance des mathématiques dans la formation des citoyens et dans leur vie quotidienne, présenter la diversité des métiers dans lesquels les mathématiques jouent un rôle important ou essentiel ainsi que la richesse des liens existant entre les mathématiques et les autres disciplines, mettre en lumière l’importance des mathématiques dans l’histoire des civilisations (occidentale, arabe, indienne, chinoise) et leur lien avec l’art.

Des actions éducatives diverses (opérations portes-ouvertes, conférences grand public, manifestations locales, ateliers, expositions, visites, pratique de jeux mathématiques, etc.) sont organisées dans notre région. Parmi les « actions emblématiques »  «Mathématiques à (la) Lou(r)che(s)» qui aura lieux le Jeudi 20 mars de 13h30 à 16h30. Plus de 250 élèves du premier degré et de collège participent à des ateliers de découverte des mathématiques de façon ludique.
La Cité des Géométries participe à cet évènement, venez donc nous rencontrer et voir les maths autrement !

Voici les résumés de nos interventions dans le cadre de la Semaine des Maths:

Aziz El Kacimi  « La grandeur du Maréchal Toto ! » (Lycée Alfred Kastler (Denain) le 17 mars)

Résumé : Je suis en face de la statue du Maréchal Toto. Elle est surélevée, de sorte que ses pieds dépassent ma tête. De loin, elle me paraît petite. Mais elle « grandit » au fur et à mesure que je m’en approche. A une certaine distance, elle commence à me reparaître de plus en plus petite. Puis-je déterminer ma position exacte où elle me paraît la plus grande ? Oui ! Et c’est un excellent exercice dont la résolution s’illustre par beaucoup de dessins et de raisonnements simples en géométrie élémentaire mêlant arcs de cercles, angles et bien d’autres choses…

Valerio Vassallo  « Le regard du géomètre dans sa cuisine » (Lourches, le 20 mars)
Résumé : Lorsqu’un mathématicien, un géomètre, entre le matin dans sa cuisine à peine réveillé, il peut être en proie à des visions étranges. Il regarde le bol posé sur la table et voit une demi-sphère, puis il fixe le verre posé en proximité de celui-ci et aperçoit un cylindre, et, plus loin, un entonnoir en forme de cône. Il s’assoit et se pose des questions : y a-t-il une relation entre les volumes de chacun de ces solides ? Puis, interpellées, sa mémoire et ses pensées filent dans les souvenirs de l’histoire, celle des mathématiques, il se souvient alors qu’un certain Bonaventura Cavalieri avait déjà réfléchi à la question et découvert la formule du volume de la sphère en fonction de son rayon ! Comment ? Le géomètre décide alors de boire un verre d’eau pour bien se réveiller. Il remarque que le filet d’eau en sortie de robinet est plus grand que celui à l’arrivée au fond de l’évier. Pourquoi ? Il se demande : quelle est la relation entre le rayon du filet d’eau en sortie de robinet et celui à l’arrivée ? Benedetto Castelli, dont Cavalieri était disciple, avait déjà résolu le problème en ouvrant avec Galilée la porte au calcul intégral posé par Leibnitz et Newton. Pour définitivement être d’aplomb, le géomètre décide enfin de boire un bon espresso puis un thé. Il observe attentivement les deux tasses contenant les deux boissons : l’une comporte un anse, l’autre deux. Quelle est la différence entre ces deux surfaces ? Descartes, Euler, Poincaré avaient déjà senti que l’on pouvait classer les surfaces (compactes) par le nombre de trous (appelé genre d’une surface) et parvenir à la formule connue comme la formule d’Euler pour les tasses sans anses (ça existe !) et ensuite à celle plus générale pour les surfaces à g anses. Ainsi, le géomètre passant de visions euclidiennes à des visions topologiques est aspiré à parcourir l’histoire des mathématiques et les mathématiques enseignées du collège jusqu’à l’université ! Pour se donner des forces, il ne lui reste qu’à manger un bon tiramisu ; mais, hélas !, celui-ci n’est pas carré et il faut encore le partager en deux parties d’aires égales. Comment faire ? Il est temps pour le géomètre de se réveiller, car la géométrie est vraiment partout ! Galilée avait bien raison ! Et la cuisine, nous allons le voir, peut-être le premier laboratoire de mathématiques au sens de Borel-Castelnuovo-Kahane.

Tags: , , ,

 

No comments

Be the first one to leave a comment.

Post a Comment


 

Infos / Réservations

+33 (0) 3 27 67 76 51 cite-des-geometries@wanadoo.fr